News ⁄ Messages actuels ⁄ détails
08.04.2013

les panneaux isolants en fibres de bois PAVATEX passent avec succès le test de résistance à la grêle

Les panneaux de sous-toiture PAVATEX protègent efficacement les toits également en cas de forte grêle. Les panneaux isolants en fibres de bois ISOLAIR et PAVATHERM-PLUS ont passé avec succès les tests de résistance à la grêle réalisés auprès de l’institut de recherche suisse EMPA, établissement du domaine des Ecoles Polytechniques Fédérales. Les panneaux de sous-toiture PAVATEX ont été frappés par des grêlons d’un diamètre allant jusqu’à 50 mm à une vitesse maximale de 100 km/h – et ce sans dommage substantiel.

L’ISOLAIR à partir d’une épaisseur de 35 mm a été soumis à une énergie cinétique correspondant à la classe de résistance 4 (HW4) selon la classification des risques liés à la grêle, c’est-à-dire la seconde classe la plus élevée. L’ISOLAIR et le PAVATHERM-PLUS dès 60 mm d’épaisseur ont même été classés en catégorie 5.

La classification est basée sur l’énergie cinétique produite par un grêlon d’un diamètre donné (20 – 50 mm) lors d’un impact avec une enveloppe du bâtiment. Les éléments de construction en classe HW5 ne subissent aucun dommage substantiel lorsqu’ils sont touchés par des grêlons de 50 mm de diamètre à une vitesse de 100 km/h. L’un des critères de dommage mesurés est la densité d’eau présente à l’endroit le plus défavorable (au point d’impact T). L’élément testé protège la construction de la pénétration de l’eau même après l’impact– et ce de manière sécurisée.

les panneaux isolants en fibres de bois PAVATEX passent avec succès le test de résistance à la grêle

Les panneaux de sous-toiture PAVATEX protègent efficacement les toits également en cas de forte grêle. Les panneaux isolants en fibres de bois ISOLAIR et PAVATHERM-PLUS ont passé avec succès les tests de résistance à la grêle réalisés auprès de l’institut de recherche suisse EMPA, établissement du domaine des Ecoles Polytechniques Fédérales. Les panneaux de sous-toiture PAVATEX ont été frappés par des grêlons d’un diamètre allant jusqu’à 50 mm à une vitesse maximale de 100 km/h – et ce sans dommage substantiel.

L’ISOLAIR à partir d’une épaisseur de 35 mm a été soumis à une énergie cinétique correspondant à la classe de résistance 4 (HW4) selon la classification des risques liés à la grêle, c’est-à-dire la seconde classe la plus élevée. L’ISOLAIR et le PAVATHERM-PLUS dès 60 mm d’épaisseur ont même été classés en catégorie 5.

La classification est basée sur l’énergie cinétique produite par un grêlon d’un diamètre donné (20 – 50 mm) lors d’un impact avec une enveloppe du bâtiment. Les éléments de construction en classe HW5 ne subissent aucun dommage substantiel lorsqu’ils sont touchés par des grêlons de 50 mm de diamètre à une vitesse de 100 km/h. L’un des critères de dommage mesurés est la densité d’eau présente à l’endroit le plus défavorable (au point d’impact T). L’élément testé protège la construction de la pénétration de l’eau même après l’impact– et ce de manière sécurisée.

08.04.2013

Contact

PAVATEX SA 

Rte de la Pisciculture 37 
CH-1701 Fribourg 

téléphone: +41 (0)26 426 31 11 
Fax: +41 (0)26 426 32 00

ici »

Votre conseiller personnel

Entrez votre code postal afin d’obtenir les coordonnées de votre interlocuteur personnel.