Application ⁄ Références ⁄ Immeuble d’habitations collectives à Baar (CH)
Remplit largement les derniers critères d’économie d’énergie

L’immeuble de 16 appartements construit en 1964 dans la commune de Baar nécessitait des travaux de rénovation au début du nouveau millénaire. Le maître d’œuvre Nick Mijnssen avait diffusé un appel d’offre à la concurrence pour la planification de ces travaux. Il souhaitait mettre en place une construction écologique où le label Minergie était l’objectif minimal à atteindre.

Isolation efficace de l’enveloppe du bâtiment

Le projet fut attribué à la communauté d’architectes Urs E. Meier et Mark Röösli d’Oberwil-Zug. «Jusqu’à présent, les murs extérieurs en brique de 30 centimètres souffraient de déperdition de chaleur et la consommation d’énergie atteignait 155 kW/m2 annuels», explique l’architecte Urs E. Meier. Pour cet immeuble isolé de Baar, les architectes ont choisi de protéger l’enveloppe du bâtiment avec des panneaux PAVATHERM de 18 centimètres d’épaisseur. Pour présenter la façade en ardoise naturelle, l’ossature porteuse repose directement sur l’isolation PAVATHERM, fixée dans la maçonnerie au moyen de boulons d’ancrage spéciaux, évitant ainsi en grande partie l’apparition de ponts thermiques pour le montage de la cloison. Hormis l’isolation des murs extérieurs, il fallait aussi réduire la déperdition d’énergie par le sous-sol non chauffé. Les plafonds de la cave en béton armé avaient déjà une couche de panneaux de laine de bois de 3,5 centimètres d’épaisseur, sous laquelle fut ajoutée une couche PAVATHERM de 8 centimètres.

Mesures de soutien

L’assainissement circonférentiel permit aussi de rectifier les anciennes erreurs de construction. Le chauffage était assuré par des conduites d’eau chaude aux planchers, mais comme les balcons formaient une unité, ils agissaient comme des ailettes de refroidissement et dirigeaient la chaleur à l’extérieur. Les nouveaux balcons sont dissociés du corps du bâtiment proprement dit et reposent sur une structure en acier ancrée dans la maçonnerie latérale. Les cuisines furent agrandies au détriment des balcons rentrants et gagnèrent en luminosité. La surface de l’enveloppe de bâtiment fut réduite. Les mesures de rénovation comprenaient aussi une installation technique moderne de bâtiment. Un nouveau système de ventilation avec récupération de chaleur rend superflus les systèmes permanents de ventilation habituels sur les fenêtres. Un panneau solaire assure le chauffage de l’eau, diminuant ainsi la consommation d’énergie. 

Une construction ancienne certifiée du label Minergie

IAu final, il fut possible d’amener cet immeuble des années soixante aux normes actuelles. Suite à une importante modernisation, le bâtiment dépasse largement les directives actuelles d’économie d’énergie. L’isolation de cette construction ancienne par des matériaux isolants PAVATEX en fibres de bois, conjuguée à d’autres mesures, répond même au label Minergie, car l’indice de dépense d’énergie thermique n’atteint plus que 79,3 kWh/m2 annuels. A titre d’information, Minergie, la norme suisse pour les travaux de construction et de rénovation impliquant les économies d’énergie, prescrit dans ce cas une valeur maximale annuelle de 90 kWh/m2.  

Un investissement avantageux

Pour le propriétaire, Minergie est garant d’un bon investissement, car répondre aux normes d’économie d’énergie revalorise les biens immobiliers et les frais de rénovation sont vite amortis grâce aux économies d’énergie réalisées. Les locataires en profitent également avec la répercussion de la baisse des frais d’exploitation, sans compter que ces travaux de rénovation entrent dans le cadre de la protection de l’environnement. Au final, les occupants bénéficient d’un confort accru et d’une meilleure qualité de vie grâce à l’utilisation des matériaux isolants PAVATEX en fibres de bois qui sont à la fois écologiques et performants.

Remplit largement les derniers critères d’économie d’énergie

L’immeuble de 16 appartements construit en 1964 dans la commune de Baar nécessitait des travaux de rénovation au début du nouveau millénaire. Le maître d’œuvre Nick Mijnssen avait diffusé un appel d’offre à la concurrence pour la planification de ces travaux. Il souhaitait mettre en place une construction écologique où le label Minergie était l’objectif minimal à atteindre.

Isolation efficace de l’enveloppe du bâtiment

Le projet fut attribué à la communauté d’architectes Urs E. Meier et Mark Röösli d’Oberwil-Zug. «Jusqu’à présent, les murs extérieurs en brique de 30 centimètres souffraient de déperdition de chaleur et la consommation d’énergie atteignait 155 kW/m2 annuels», explique l’architecte Urs E. Meier. Pour cet immeuble isolé de Baar, les architectes ont choisi de protéger l’enveloppe du bâtiment avec des panneaux PAVATHERM de 18 centimètres d’épaisseur. Pour présenter la façade en ardoise naturelle, l’ossature porteuse repose directement sur l’isolation PAVATHERM, fixée dans la maçonnerie au moyen de boulons d’ancrage spéciaux, évitant ainsi en grande partie l’apparition de ponts thermiques pour le montage de la cloison. Hormis l’isolation des murs extérieurs, il fallait aussi réduire la déperdition d’énergie par le sous-sol non chauffé. Les plafonds de la cave en béton armé avaient déjà une couche de panneaux de laine de bois de 3,5 centimètres d’épaisseur, sous laquelle fut ajoutée une couche PAVATHERM de 8 centimètres.

Mesures de soutien

L’assainissement circonférentiel permit aussi de rectifier les anciennes erreurs de construction. Le chauffage était assuré par des conduites d’eau chaude aux planchers, mais comme les balcons formaient une unité, ils agissaient comme des ailettes de refroidissement et dirigeaient la chaleur à l’extérieur. Les nouveaux balcons sont dissociés du corps du bâtiment proprement dit et reposent sur une structure en acier ancrée dans la maçonnerie latérale. Les cuisines furent agrandies au détriment des balcons rentrants et gagnèrent en luminosité. La surface de l’enveloppe de bâtiment fut réduite. Les mesures de rénovation comprenaient aussi une installation technique moderne de bâtiment. Un nouveau système de ventilation avec récupération de chaleur rend superflus les systèmes permanents de ventilation habituels sur les fenêtres. Un panneau solaire assure le chauffage de l’eau, diminuant ainsi la consommation d’énergie. 

Une construction ancienne certifiée du label Minergie

IAu final, il fut possible d’amener cet immeuble des années soixante aux normes actuelles. Suite à une importante modernisation, le bâtiment dépasse largement les directives actuelles d’économie d’énergie. L’isolation de cette construction ancienne par des matériaux isolants PAVATEX en fibres de bois, conjuguée à d’autres mesures, répond même au label Minergie, car l’indice de dépense d’énergie thermique n’atteint plus que 79,3 kWh/m2 annuels. A titre d’information, Minergie, la norme suisse pour les travaux de construction et de rénovation impliquant les économies d’énergie, prescrit dans ce cas une valeur maximale annuelle de 90 kWh/m2.  

Un investissement avantageux

Pour le propriétaire, Minergie est garant d’un bon investissement, car répondre aux normes d’économie d’énergie revalorise les biens immobiliers et les frais de rénovation sont vite amortis grâce aux économies d’énergie réalisées. Les locataires en profitent également avec la répercussion de la baisse des frais d’exploitation, sans compter que ces travaux de rénovation entrent dans le cadre de la protection de l’environnement. Au final, les occupants bénéficient d’un confort accru et d’une meilleure qualité de vie grâce à l’utilisation des matériaux isolants PAVATEX en fibres de bois qui sont à la fois écologiques et performants.

Contact

PAVATEX SA 

Rte de la Pisciculture 37 
CH-1701 Fribourg 

téléphone: +41 (0)26 426 31 11 
Fax: +41 (0)26 426 32 00

ici »

Votre conseiller personnel

Entrez votre code postal afin d’obtenir les coordonnées de votre interlocuteur personnel.