Application ⁄ Références ⁄ Cure de rajeunissement pour un bâtiment de 119 ans
 
Cure de rajeunissement pour un bâtiment de 119 ans avec PAVATEX

Après une rénovation complète, la maison communale emblématique de Rüderswil dans l’Emmental a retrouvé sa fraîcheur d’antan. Les matériaux isolants en fibres de bois de PAVATEX garantissent une faible consommation d’énergie et une atmosphère intérieure de qualité au bâtiment rénové.

De vertes collines, des hameaux et de paisibles maisons: l’Emmental est un cadre contemplatif et on se sent presque transporté au temps de Gotthelf. Le village de Rüderswil se trouve en plein coeur de la région, à environ treize kilomètres au sud-est de Burgdorf. La maison communale construite en 1899 est le bâtiment le plus visible de la commune avec son grand toit et sa façade remarquable côté rue. Jusqu’à ce qu’un nouveau bâtiment soit construit juste à côté, elle a longtemps servi d’école. Aujourd’hui encore, les salles en sous-sol sont utilisées pour l’enseignement ménager.


Alors qu’après des décennies d’utilisation, le bâtiment était en mauvais état, la commune a décidé en 2012 de le rénover en trois étapes. Parallèlement, dans le cadre de la planification des locaux scolaires, une discussion concernant les équipements qui devaient être accueillis dans le bâtiment en plus de l’administration communale s’est ouverte. Finalement, on a décidé de construire aux deuxième et troisième étages trois appartements duplex de trois pièces, et de laisser le premier étage à l’état brut, avec une option pour une utilisation ultérieure comme locaux scolaires provisoires.


Construction perméable à la vapeur
L’état du bâtiment, l’utilisation prévue et la norme Minergie visée exigeaient des interventions massives. Dans le même temps, il fallait tenir compte des exigences de la conservation des monuments, car la maison fait partie des objets protégés du canton de Berne. En 2012, dans une première étape, le rez-de-chaussée comprenant la cuisine scolaire a été rénové. Deux ans plus tard, on a construit une annexe en forme de tour sur le côté nord. Celle-ci remplace l’ancienne cage d’escalier dans le bâtiment, offre de la place pour un escalier ainsi que des terrasses aux appartements des étages supérieurs.


La troisième étape, la plus lourde, consistait à rénover les locaux administratifs au rez-de-chaussée et les trois étages supérieurs. Pour la rénovation du toit et des murs dans les trois étages supérieurs, les planificateurs ont résolument misé sur une construction perméable à la vapeur avec des matériaux isolants en fibres de bois et systèmes de PAVATEX. Afin d’atteindre les valeurs d’isolation nécessaires pour la norme Minergie, on a isolé les murs extérieurs existants des deux côtés avec une charpente en bois maçonnée avec des briques. A l’extérieur, le crépi défectueux a été retiré, des panneaux DIFFUTHERM de 100 millimètres d’épaisseur ont été montés et un nouveau crépi a été posé.


Sur le côté intérieur, l’ossature en bois de cent millimètres d’épaisseur associée aux panneaux PAVADENTRO de soixante millimètres crée un vide rempli de flocons de cellulose. «Grâce à l’utilisation des matériaux PAVATEX, nous avons non seulement pu réaliser une construction perméable à la vapeur, mais aussi étanche à l’air, qui a même un effet positif sur l’atmosphère intérieure grâce à ses capacités de stockage», explique l’architecte Bruno Grossenbacher, du bureau de planification du même nom implanté dans le village voisin de Schwanden, qui a planifié et accompagné la rénovation de la maison communale. La collaboration avec les techniciens d’application de PAVATEX et la garantie de système fournie ont été particulièrement déterminantes pour lui lors de la préparation détaillée.

Prête pour l’avenir
Des produits PAVATEX ont notamment été utilisés pour le toit. «En raison de la grande surface de toiture, la protection contre la chaleur estivale était déterminante pour le dimensionnement», raconte M. Grossenbacher. L’ancien toit a été démonté jusqu’aux chevrons. A l’intérieur, une couche de lambris et les freine-vapeur PAVATEX DB 3.5 bordent maintenant la structure. Le vide de 16 centimètres d’épaisseur entre les chevrons a été isolé avec de la laine de verre et des panneaux de sous-toiture de 80 millimètres PAVATHERM-PLUS sont posés en plus afin de servir de sous-toiture et d’isolation supplémentaire. Dans la partie des fenêtres de toit, le lé de sous-toiture soudable PAVATEX UDB assure en plus un raccord étanche. Enfin, une structure classique avec contre-lattage, lattage pour tuiles et tuiles vient compléter la construction de sous-toiture.


Au bout de cinq ans, la maison communale de Rüderswil a maintenant presque retrouvé son éclat ancien, elle est prête pour encore 50 ans au moins et marque même des points grâce à une faible consommation d’énergie. Grâce à l’isolation de bonne qualité, la certification Minergie n’a posé aucun problème. Et bientôt, les ouvriers reviendront travailler dans le bâtiment. En décembre 2017, la commune a décidé d’exercer l’option pour l’installation de locaux scolaires provisoires. A partir d’août 2018, les cours reprendront donc dans l’ancienne école de Rüderswil, au moins jusqu’à ce que le manque d’espace se relâche.

Cure de rajeunissement pour un bâtiment de 119 ans avec PAVATEX

Après une rénovation complète, la maison communale emblématique de Rüderswil dans l’Emmental a retrouvé sa fraîcheur d’antan. Les matériaux isolants en fibres de bois de PAVATEX garantissent une faible consommation d’énergie et une atmosphère intérieure de qualité au bâtiment rénové.

De vertes collines, des hameaux et de paisibles maisons: l’Emmental est un cadre contemplatif et on se sent presque transporté au temps de Gotthelf. Le village de Rüderswil se trouve en plein coeur de la région, à environ treize kilomètres au sud-est de Burgdorf. La maison communale construite en 1899 est le bâtiment le plus visible de la commune avec son grand toit et sa façade remarquable côté rue. Jusqu’à ce qu’un nouveau bâtiment soit construit juste à côté, elle a longtemps servi d’école. Aujourd’hui encore, les salles en sous-sol sont utilisées pour l’enseignement ménager.


Alors qu’après des décennies d’utilisation, le bâtiment était en mauvais état, la commune a décidé en 2012 de le rénover en trois étapes. Parallèlement, dans le cadre de la planification des locaux scolaires, une discussion concernant les équipements qui devaient être accueillis dans le bâtiment en plus de l’administration communale s’est ouverte. Finalement, on a décidé de construire aux deuxième et troisième étages trois appartements duplex de trois pièces, et de laisser le premier étage à l’état brut, avec une option pour une utilisation ultérieure comme locaux scolaires provisoires.


Construction perméable à la vapeur
L’état du bâtiment, l’utilisation prévue et la norme Minergie visée exigeaient des interventions massives. Dans le même temps, il fallait tenir compte des exigences de la conservation des monuments, car la maison fait partie des objets protégés du canton de Berne. En 2012, dans une première étape, le rez-de-chaussée comprenant la cuisine scolaire a été rénové. Deux ans plus tard, on a construit une annexe en forme de tour sur le côté nord. Celle-ci remplace l’ancienne cage d’escalier dans le bâtiment, offre de la place pour un escalier ainsi que des terrasses aux appartements des étages supérieurs.


La troisième étape, la plus lourde, consistait à rénover les locaux administratifs au rez-de-chaussée et les trois étages supérieurs. Pour la rénovation du toit et des murs dans les trois étages supérieurs, les planificateurs ont résolument misé sur une construction perméable à la vapeur avec des matériaux isolants en fibres de bois et systèmes de PAVATEX. Afin d’atteindre les valeurs d’isolation nécessaires pour la norme Minergie, on a isolé les murs extérieurs existants des deux côtés avec une charpente en bois maçonnée avec des briques. A l’extérieur, le crépi défectueux a été retiré, des panneaux DIFFUTHERM de 100 millimètres d’épaisseur ont été montés et un nouveau crépi a été posé.


Sur le côté intérieur, l’ossature en bois de cent millimètres d’épaisseur associée aux panneaux PAVADENTRO de soixante millimètres crée un vide rempli de flocons de cellulose. «Grâce à l’utilisation des matériaux PAVATEX, nous avons non seulement pu réaliser une construction perméable à la vapeur, mais aussi étanche à l’air, qui a même un effet positif sur l’atmosphère intérieure grâce à ses capacités de stockage», explique l’architecte Bruno Grossenbacher, du bureau de planification du même nom implanté dans le village voisin de Schwanden, qui a planifié et accompagné la rénovation de la maison communale. La collaboration avec les techniciens d’application de PAVATEX et la garantie de système fournie ont été particulièrement déterminantes pour lui lors de la préparation détaillée.

Prête pour l’avenir
Des produits PAVATEX ont notamment été utilisés pour le toit. «En raison de la grande surface de toiture, la protection contre la chaleur estivale était déterminante pour le dimensionnement», raconte M. Grossenbacher. L’ancien toit a été démonté jusqu’aux chevrons. A l’intérieur, une couche de lambris et les freine-vapeur PAVATEX DB 3.5 bordent maintenant la structure. Le vide de 16 centimètres d’épaisseur entre les chevrons a été isolé avec de la laine de verre et des panneaux de sous-toiture de 80 millimètres PAVATHERM-PLUS sont posés en plus afin de servir de sous-toiture et d’isolation supplémentaire. Dans la partie des fenêtres de toit, le lé de sous-toiture soudable PAVATEX UDB assure en plus un raccord étanche. Enfin, une structure classique avec contre-lattage, lattage pour tuiles et tuiles vient compléter la construction de sous-toiture.


Au bout de cinq ans, la maison communale de Rüderswil a maintenant presque retrouvé son éclat ancien, elle est prête pour encore 50 ans au moins et marque même des points grâce à une faible consommation d’énergie. Grâce à l’isolation de bonne qualité, la certification Minergie n’a posé aucun problème. Et bientôt, les ouvriers reviendront travailler dans le bâtiment. En décembre 2017, la commune a décidé d’exercer l’option pour l’installation de locaux scolaires provisoires. A partir d’août 2018, les cours reprendront donc dans l’ancienne école de Rüderswil, au moins jusqu’à ce que le manque d’espace se relâche.

Contact

PAVATEX SA 

Rte de la Pisciculture 37 
CH-1701 Fribourg 

téléphone: +41 (0)26 426 31 11 
Fax: +41 (0)26 426 32 00

ici »

Votre conseiller personnel

Entrez votre code postal afin d’obtenir les coordonnées de votre interlocuteur personnel.